juin 30, 2022

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

Après que le PDG de Tesla, Elon Musk, ait revendiqué une "enquête implacable", la SEC fait marche arrière.

Après que le PDG de Tesla, Elon Musk, ait revendiqué une « enquête implacable », la SEC fait marche arrière.

Elon Musk, PDG de Tesla Inc. , aux médias alors qu’il quitte le tribunal fédéral de New York, aux États-Unis, le jeudi 4 avril 2019.

Natan Dvir | Bloomberg | Getty Images

La Securities and Exchange Commission a soumis vendredi une lettre à un juge fédéral en réponse aux allégations de Tesla Le PDG Elon Musk a déclaré que l’agence « avait rompu ses promesses » et s’était engagée dans un « modèle de comportement ». atteindre le point de harcèlement après un précédent accord de règlement.

En septembre 2018, la Securities and Exchange Commission musc chargé En faisant des déclarations « fausses et trompeuses » aux investisseurs après avoir annoncé via Twitter qu’il avait obtenu un financement pour acheter Tesla en privé à 420 $ par action. Après ses tweets, les actions de Tesla sont entrées dans une période de volatilité extraordinaire et l’accord auquel Musk a fait allusion ne s’est jamais concrétisé.

Tesla, Musk et la Securities and Exchange Commission ont conclu un accord de règlement révisé en 2019 pour régler les charges.

Dans le cadre de l’accord, Musk a dû renoncer temporairement à son rôle de président du conseil d’administration de Tesla et payer individuellement une amende de 20 millions de dollars. Tesla a également dû payer une amende de 20 millions de dollars. Musk et Tesla ont convenu que le célèbre PDG ferait approuver le contenu de ses publications sur les réseaux sociaux par un expert en droit des valeurs mobilières avant qu’elles ne soient publiées sur des événements contenant des informations commerciales importantes.

Les 40 millions de dollars qu’ils ont payés devaient ensuite être distribués aux actionnaires de Tesla.

READ  Canadian CP Railways ferme le rail, grève des travailleurs

Dans une lettre envoyée au nom de Musk et Tesla au tribunal jeudi, l’avocat Alex Spiro a noté que la Securities and Exchange Commission avait ignoré son obligation de transférer 40 millions de dollars aux actionnaires de Tesla.

Stephen Buchholz de la Securities and Exchange Commission a répondu vendredi, affirmant que l’agence avançait sur cette tâche quelque peu complexe. Il a noté que Tesla n’avait jamais exprimé de préoccupations à ce sujet à l’agence auparavant et que les employés de la Saudi Electricity Company s’attendaient à soumettre une « proposition de plan de distribution » au tribunal pour approbation d’ici la fin mars 2022.

Spiro, l’avocat de Musk, a également noté que la Securities and Exchange Commission ne s’était pas concentrée sur les transferts car elle était trop occupée à enquêter et à émettre davantage d’assignations à Tesla. « La SEC semble cibler M. Musk et Tesla pour une enquête largement implacable parce que M. Musk reste un critique virulent du gouvernement », a écrit l’avocat.

Les combats de Musk avec les régulateurs ont tendance à être publics et chaotiques, et incluent parfois des railleries vulgaires. Le PDG a exprimé son mécontentement à l’égard de la Securities and Exchange Commission sur Twitter à plusieurs reprises, notamment à Octobre 2018 Lorsque l’agence a convoqué le « comité d’enrichissement court », et en Juillet 2020 Quand il a écrit : « SEC, un acronyme de trois lettres, le mot du milieu est Elon. »

Spiro a également suggéré que l’activité d’enquête continue de la Securities and Exchange Commission semblait être « calculée pour apaiser » les droits du premier amendement de Musk.

READ  Le don de 5,7 milliards de dollars d'Elon Musk soulève des questions sur le don

Dans un dossier financier récent pour Quatrième trimestre 2021Tesla a révélé avoir reçu une assignation à comparaître de la SEC à la fin de l’année dernière. « Le 16 novembre 2021, la Securities and Exchange Commission nous a délivré une assignation à comparaître pour obtenir des informations sur nos processus de gouvernance afin de nous conformer au règlement de la SEC, tel que modifié », indiquent les documents.

La lettre de la Securities and Exchange Commission (SEC) au tribunal vendredi a fait valoir que Tesla n’avait pas suivi les procédures appropriées pour contester toute citation à comparaître émise par l’agence en tant qu’organisme de réglementation indépendant, indépendamment des procédures judiciaires.