septembre 22, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

Joséphine Baker a été la première femme noire à entrer à Pantone, en France La France

Un conseiller du président Emmanuel Macron a déclaré que la dépouille de Joséphine Baker, célèbre danseuse, chanteuse et actrice franco-américaine qui a travaillé avec l’opposition française pendant la Seconde Guerre mondiale, serait transférée au Panthéon en novembre.

Née dans le Missouri en 1906 et enterrée à Monaco en 1975, Baker a été la première femme noire à être enterrée au Saint-Paris Monument.

L’équipe de campagne de son groupe, qui comprend l’un des fils de Baker, a rencontré Macron le 21 juillet, a déclaré Jennifer Geston, l’un des membres. “Quand le président a dit oui, [it was a] Très heureux », a-t-elle déclaré.

“La pantonisation s’est construite sur une longue période de temps”, a déclaré l’assistant de Macron.

La famille Baker sollicite son poste avec une pétition qui a recueilli 38 000 signatures depuis 2013.

“C’était un artiste, la première star de l’Internationale noire, un musée des cubistes, un combattant dans l’armée française pendant la Seconde Guerre mondiale, et il a travaillé avec Martin Luther King dans la lutte pour les droits civiques”, indique la pétition.

Un autre membre de l’équipe de campagne, Pascal Bruckner, a déclaré que Baker était « un symbole La France Ce n’est pas raciste, c’est, contrairement à ce que disent certains groupes médiatiques, “un véritable antifascisme”.

La cérémonie aura lieu le 30 novembre, lorsque Baker a épousé Jean-Lion, un Français qui a été autorisé à acquérir la nationalité française.

Le Panthéon est un complexe mémorial des meilleures figures nationales de l’histoire de France du monde politique, culturel et scientifique.

Seul le Président de la République peut choisir les vestiges de l’ancienne église de Paris

READ  Le Triangle d'or des attaquants français est un atout redoutable dans la campagne Euro 2021

Sur les 80 personnes que compte Pantone, seules cinq sont des femmes, la dernière connaissance en 2018, Simone Weil, une ancienne ministre française qui a échappé à la Shoah et s’est battue pour le droit à l’avortement.