septembre 22, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

La France est à la pointe des déchets électroniques en Europe

La loi française a été récemment promulguée pour établir le droit de réparer le mouvement dans un contexte national.

Les déchets électroniques sont actuellement le flux de déchets à la croissance la plus rapide au monde, dépassant même le plastique. L’épidémie mondiale n’a fait qu’exacerber la crise, car les employeurs ont initialement eu du mal à mettre en place techniquement le personnel à distance nouvellement créé.

Afin de contourner la juridiction de l’Union européenne, la France a adopté le 10 février 2020 une loi spécifiquement consacrée aux déchets électroniques. Le projet de loi présenté est maintenant devenu une loi mettant clairement l’accent sur la réutilisation.

En 2019, 54 millions de tonnes de déchets électriques ont été générés dans le monde.

Les déchets électroniques, communément appelés « e-déchets », contiennent des gadgets blancs (gros appareils électroménagers) tels que des tablettes, des smartphones et des téléviseurs ainsi que des gadgets électroniques et des réfrigérateurs, des machines à laver et des climatiseurs.

La courte durée de vie des appareils électroniques grand public (je pense aux ordinateurs portables ou aux smartphones) est la raison de l’augmentation de la production de déchets électroniques, à côté de la surconsommation qui montre que les produits plus anciens sont rejetés au profit de modèles plus récents.

La nouvelle loi française a le code de la réparation à cœur.

Fournir des évaluations des ressources des fabricants qui déterminent la facilité ou la difficulté relative de réparer les smartphones, les ordinateurs portables, les machines à laver, les tondeuses à gazon et les téléviseurs est d’encourager les consommateurs à réorganiser leurs produits électroniques et à les réutiliser.

READ  13 marques de mode françaises à magasiner cet été

Les évaluations sont basées sur un certain nombre de critères, dont la facilité d’extraction (accès aux outils), les guides de réparation (ex. tutoriels vidéo ou manuels d’instructions) et les pièces détachées.

En substance, le nouveau système suit la pensée EPR, la responsabilité de la maintenance des produits manufacturés étant imposée aux fabricants pour qu’ils soient transparents à la fin de leurs cycles de vie respectifs.

Un plan visant à taxer ou à interdire les produits électroniques mal notés a été rejeté, et la loi a été suffisamment efficace pour que les consommateurs restent concentrés sur le paiement essentiel et la durabilité élevée du consommateur pour obtenir la meilleure note.

Des entreprises individuelles comme LaboFnac ont déjà lancé des projets d’analyse et d’information sur la durabilité et la fiabilité des produits, signe que le mouvement du recyclage prend lentement mais sûrement son essor en France.

D’autres lois ont été promulguées par le gouvernement pour encourager la réutilisation des produits électroniques. AJEC Law fournit des fonds à des milliers d’organisations communautaires et dirigées par la communauté (par exemple, les centres de recyclage) pour promouvoir la réutilisation des matériaux.

A travers ces activités, la France est leader dans le recyclage et la réparation de produits électroniques dans l’Union européenne.

« En créant ce code, nous soutenons la production de biens plus durables. L’éco-conception est aussi un concept lors de l’exportation de biens, et la France doit exporter ce modèle à l’international », a déclaré Marta de Citro்k, sénatrice des Yvelines.

La France étant la prochaine candidate au poste de président de l’UE, la mise en place immédiate d’une éventuelle loi mondiale sur la réparation des droits dans un contexte européen plus large semble imminente.

READ  Trois façons d'apporter le style de la Côte d'Azur à la maison | Vie