octobre 20, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

La France inflige une amende d’un demi-milliard de dollars à Google pour les paiements d’informations aux éditeurs de médias français

La photo a été utilisée à des fins d’illustration seulement.

Golfe signalé aujourd’hui

Pour Google, la société Internet et le bastion des moteurs de recherche, c’est le prix le plus élevé à payer pour une faute professionnelle. La France a infligé à Google une amende de 592 millions de dollars pour avoir fraudé des éditeurs de médias français. Cela inclut la controverse sur les paiements pour leurs nouvelles.


Lire la suite

Le deuxième État le plus peuplé d’Australie, Victoria, a ordonné un cinquième verrouillage

Les forces de sécurité pakistanaises ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser une foule à la frontière afghane

Cheikh Mohammed fête ses 72 ans Hamdan partage une vidéo déchirante de vouloir son père


Si Google ne soumet pas de propositions dans les deux mois sur la façon d’indemniser les éditeurs, le régulateur français de la concurrence a menacé d’infliger une amende de 900 000 euros (environ 1 m 1 million) par jour.

Cela peut être une pénalité énorme pour une entreprise pour fraude fiscale.

La controverse fait partie d’une initiative de la France et d’autres organisations de l’UE pour forcer la main de Google à payer les éditeurs de nouvelles pour le contenu.

L’année dernière, Google a ordonné au trust français de négocier avec les éditeurs d’informations dans un délai de trois mois et a condamné mardi l’entreprise à une amende pour violation de ces ordres.

La société a déclaré qu’elle était “très déçue” par la décision.

Des allégations ont été émises selon lesquelles Google affichait des articles, des images et des vidéos produits par les médias tout en affichant les résultats de recherche.

READ  Une performance comme Wilkinson du jeune demi français de Doolan pourrait l'ajouter à la tournée australienne

Google gagnerait des millions d’euros grâce aux publicités affichées à côté des résultats de recherche d’actualités.

La société a d’abord refusé de payer, affirmant que le trafic que les recherches envoient vers leurs sites Web était adéquat.

Cela semble désormais regrettable, et l’agence de presse Agences est en train de conclure un accord avec France-Presse à ce sujet.

Google a été à plusieurs reprises tiré par la France et l’Union européenne pour exploiter sa position de base.

Le mois dernier, la France a infligé une amende de 220 millions d’euros à la France pour avoir abusé de sa « domination » dans le secteur de la publicité en ligne.
Cela va prouver une chose : lorsque vous êtes un leader du marché, n’abusez pas de votre pouvoir, de votre position ou de votre supériorité. Il peut reculer.

Cela va prouver une chose : lorsque vous êtes un leader du marché, n’abusez pas de votre pouvoir et de votre supériorité. Il peut reculer.