janvier 29, 2022

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

La France signale un nouveau record d’infection au gouvernement avec l’épidémie d’Omigron

Le président français Emmanuel Macron retire son masque lors d’une conférence de presse.

Bloomberg | Bloomberg | Getty Images

La France a atteint mardi un nouveau record avec son taux d’infection au Covid-19 alors que la nouvelle variante hautement contagieuse d’Omigran s’est propagée à travers le continent européen.

Au cours des dernières 24 heures, le nombre était de 368 149. A battu le record précédent de 332 252 établi le 5.

Selon les données d’Ever World, sa moyenne mobile sur sept jours était de près de 270 000 lundi, soit nettement plus que le nombre de pays voisins comme le Royaume-Uni.

La France doit mettre en œuvre un système de passeport gouvernemental strict selon lequel les citoyens doivent être vaccinés ou s’inscrire pour un vaccin ou un test négatif avant d’entrer dans un restaurant ou un événement en salle.

Le président Emmanuel Macron a déclenché la controverse la semaine dernière en affirmant qu’il rendrait la vie plus difficile aux citoyens qui refusent le vaccin Govt-19.

« Je ne suis pas là pour harceler les Français. Je crie toute la journée quand l’administration les arrête. Bon là, ceux qui ne sont pas vaccinés, j’ai envie de les harceler. Alors, on va continuer à faire ça jusqu’au bout . » a déclaré le président français dans une interview à Parisien.

Ses commentaires vont dans le sens du débat parlementaire sur les laissez-passer du gouvernement. Macron a utilisé le mot français « emmerter » dans son interview Parisien, Ce qui peut être grossièrement traduit par « harcèlement » ou « harcèlement » ou proche de l’expression « biz off ».

READ  La France commence à transférer 5 milliards de baht à la BCEAO dans le cadre de la réforme du franc CFA

Plus de 50 % de la population européenne sera touchée avec omigran Govit-19 Variation sur les deux prochains mois, selon les estimations partagées par un haut responsable de l’Organisation mondiale de la santé.

Dr. Directeur régional de l’OMS pour l’Europe. Hans Cluz, lors d’une conférence de presse mardi, a cité des données de l’Institute for Health Measurements and Assessment, basé à Seattle. En plus de la variante delta précédente toujours en vigueur.

« Ce n’est pas [omicron] Il est rapidement devenu le virus dominant en Europe occidentale et se propage maintenant aux Balkans », a déclaré Glck.

-Silvia Amaro de CNBC a contribué à cet article.