septembre 22, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

La France suspend sa coopération militaire avec l’Éthiopie

La France a suspendu un accord de coopération militaire avec l’Éthiopie, ont indiqué vendredi deux sources proches du dossier alors que les inquiétudes concernant le conflit s’intensifient dans le nord du pays.

L’accord entre le Premier ministre Abi Ahmed et le président Emmanuel Macron a été suspendu début mars 2019, et deux sources officielles qui ont pris connaissance de l’affaire ont demandé à l’AFP de ne pas être citées.

Macron et Abi sont parvenus à un accord dans lequel la France a soutenu la création de la marine éthiopienne avec une dette de 85 millions d’euros (100 millions de dollars).

Abi a reçu le prix Nobel de la paix 2019 pour avoir mis fin à des décennies de conflit avec l’Érythrée voisine.

Mais alors que le conflit s’intensifie dans la région du nord du Tigre, les partenaires internationaux sont de plus en plus préoccupés par son leadership.

Le nord de l’Éthiopie est en proie à des conflits depuis novembre, lorsque le Tigré a envoyé ses troupes pour renverser le Front populaire de libération, qui avait dominé la politique nationale pendant près de trois décennies avant l’arrivée au pouvoir d’Abi.

Il a déclaré que cette décision était une réponse aux attaques du DPLF contre les camps militaires fédéraux. Mais quand Abi a promis une victoire rapide, neuf mois plus tard, le TPLF a avancé vers les voisins Afar et Amhara.

Les travailleurs humanitaires ont du mal à atteindre la population isolée alors que 400 000 personnes au Tigré sont confrontées à des conditions proches de la famine, selon l’ONU.

READ  Le PIB français augmente de 0,9% en avril-juin. Point final

Mardi, le bureau d’Abhi a appelé « tous les Éthiopiens talentueux de tous âges » à rejoindre les forces armées alors que le conflit s’intensifie.

Le DPLF a déclaré qu’il ne voulait pas retirer le pouvoir au niveau national, se concentrant plutôt sur le “déclassement” des troupes pro-gouvernementales et la facilitation de l’accès à l’aide au Tigré.

(AFP)