juillet 23, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

L’élection régionale présente un test important pour l’extrême droite française – WFTV

PARIS – (AP) – Un vote décisif au deuxième tour des élections régionales françaises de dimanche est examiné comme test décisif pour savoir si l’extrême droite anti-immigration sera acceptée avant l’élection présidentielle française de l’année prochaine.

Marine Le Pen, la cheffe du Rassemblement national d’extrême droite, a cherché à anéantir une décennie de réputation extrémiste, que le parti détestait de nombreux électeurs français sous l’apparence précédente du Front national. L’échec à prendre le contrôle d’une région dimanche serait un sérieux revers pour le parti renommé.

Le taux de participation a été inférieur de 33 % au premier tour du scrutin le 20 juin, affectant particulièrement les espoirs du Rassemblement national et de Le Pen d’une avancée régionale pour améliorer la campagne pour l’élection présidentielle de 2022. Le parti n’a jamais gagné une région auparavant.

Avec des ambitions légitimes de prendre le contrôle de groupes de direction dans une ou plusieurs des 12 régions métropolitaines de France, les sondages d’opinion suggèrent que le parti de Le Pen maintient son bateau à flot.

Mais l’indifférence a également affecté les électeurs du rassemblement national la semaine dernière. Dans une région, au sud-est, le groupe a avancé. Ailleurs, tous ses candidats ont été poussés à la deuxième place ou à un niveau inférieur, tandis que certains ont apparemment abandonné tout espoir de remporter le deuxième tour.

Une question clé est de savoir si les électeurs vont unir le parti de Le Pen, comme il l’a fait dans le passé, chassé par un populisme anti-immigration et anti-UE et une image antisémite et raciste tenace. Le Front national a été fondé par son père, Jean-Marie Le Pen.

READ  Tour de France 2021 - Avant-première niveau 20

Le parti a dominé le premier tour des dernières élections régionales en 2015, mais a échoué alors que les partis et les électeurs se sont rassemblés contre lui.

C’est dans le sud-est de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur que réside la meilleure chance d’un rallye national à succès régional. Son candidat là-bas, Thierry Mariani, est dans une course serrée avec un éminent conservateur sortant, Renat Museler.

Les résultats sont attendus après la clôture des scrutins finaux à 20h. La gauche se classe première dans cinq des 12 terrains principaux, tandis que la droite principale en compte sept.