mai 18, 2022

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

Plus de 62 000 faux laissez-passer COVID créés en France après qu’un réseau criminel a piraté le compte d’une infirmière

Des dizaines de milliers de laissez-passer COVID-19 frauduleux ont été découverts en France après un incident de piratage majeur.

Treize personnes ont été arrêtées mercredi pour avoir piraté le compte d’une infirmière anonyme à Angers, en France, et créé plus de 60 000 laissez-passer COVID-19 frauduleux. Selon Euronews, huit des suspects ont été interpellés mercredi à Lyon, tandis que cinq autres ont été interpellés à Paris. Leur âge varie de 22 à 29 ans, bien que leurs noms n’aient pas été rendus publics.

L’infirmière, ainsi qu’une compagnie d’assurance maladie française liée au compte, ont déclaré que le piratage est devenu apparent en raison de milliers de laissez-passer COVID non autorisés censés être approuvés par eux. Les chiffres exacts n’ont pas été publiés, mais les autorités ont estimé qu’environ 62 000 laissez-passer ont été créés par les pirates.

Pass COVID français
Plus de 62 000 faux laissez-passer COVID auraient été fabriqués par un réseau criminel en France après avoir piraté le compte d’une infirmière. Cette photographie d’illustration prise le 27 janvier 2022, à Montpellier, montre un masque facial et un pass sanitaire (pass vaccinal) sur un écran de téléphone portable connecté à l’application de traçage Covid-19 ‘#TousAntiCovid’.
Photo de Pascal Guyot / AFP via Getty Images

Ce piratage survient une semaine après qu’un couple a été arrêté à Lyon et accusé d’avoir prétendument vendu plus d’un millier de faux laissez-passer COVID de la même manière. Euronews a rapporté que le couple aurait obtenu les laissez-passer après avoir piraté le compte d’une autre infirmière, cette fois de Gironde. Au cours de cette enquête, une vingtaine de téléphones portables et une arme de poing ont également été saisis. Il n’est pas clair si le couple fait partie de la même organisation qui aurait ciblé le compte de l’infirmière lyonnaise.

READ  Le présentateur de télévision nationaliste français Eric Gemmore, inspiré par Trump, monte dans les sondages

Les laissez-passer COVID ont été un sujet controversé en France, les protestations et la dissidence étant reprises par certaines parties de la population. Selon les directives actuelles, les citoyens français qui sont complètement vaccinés ou qui se sont récemment remis du COVID-19 peuvent utiliser leur pass pour entrer dans les restaurants et autres espaces publics. Les personnes qui fournissent un test COVID négatif mais qui ne sont pas vaccinées ne sont plus autorisées dans ces lieux désignés. Selon le tracker de vaccination COVID Vax, environ 79,5 % de la population française est au moins partiellement vaccinée, 75,96 % des personnes étant complètement vaccinées.

Avec les personnes qui protestent contre les laissez-passer COVID, il pourrait devenir plus facile de distribuer de faux laissez-passer. Un article de décembre 2021 de Quartz a affirmé qu’environ 182 000 faux laissez-passer ont été trouvés par les autorités depuis que la France a commencé à en délivrer des officiels en juillet 2021. Plus de 100 personnes ont également été arrêtées dans le cadre de ces enquêtes, dont un médecin accusé d’en avoir vendu au moins 220.

Quant aux 13 personnes arrêtées dans le cadre de cette récente affaire, elles ont été inculpées d’escroquerie en bande organisée, de blanchiment d’argent aggravé et de piratage de données personnelles.

France Station de Vaccins
Les autorités françaises ont découvert que plus de 60 000 faux laissez-passer COVID avaient été créés lorsque le compte d’une infirmière aurait été piraté. Le Premier ministre français Jean Castex (C) s’entretient avec des infirmières lors d’une visite dans un centre de vaccination COVID-19 à Nantes, dans l’ouest de la France, le 21 janvier 2022. Près de 80 % des citoyens français sont au moins partiellement vaccinés.
Photo de Loïc Venance / AFP via Getty Images