janvier 29, 2022

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

Thales maintient ses objectifs 2021 comme ticket de vente au T3

PARIS (Reuters) – La société de sécurité française Thales a réaffirmé lundi ses prévisions financières annuelles pour le troisième trimestre avec une baisse de 1,4% de ses ventes, assouplissant la première vague de blocages COVID-19 un an plus tôt.

Photo d’archive : Le logo du groupe français de sécurité et d’électronique Thales est retrouvé le 22 mars 2019 au siège de la société à Marignac, près de Bordeaux, en France. REUTERS / Régis Duvignau

Le développeur de radars pour avions de combat et tours de contrôle d’aéroport, ainsi que de systèmes d’identification biométrique, a annoncé une reprise de 9 % sur 9 % des commandes trimestrielles, avec une certaine reprise de ses activités satellites et vols commerciaux. .

La relance progressive de l’aviation court-courrier et domestique a permis de booster de 4 % les ventes unitaires aéronautiques de Thales au troisième trimestre, tandis que son segment « identification numérique et sécurité » commençait également à s’envoler lors des épidémies. .

« À long terme, la reprise prendra plus de temps », a déclaré aux journalistes le directeur financier Pascal Pucciat.

Globalement, les ventes du groupe Thales ont baissé de 1,4% au troisième trimestre à 5 3,555 milliards (4,1 milliards de dollars) par rapport à la même période un an plus tôt, en hausse de 9% à 2,992 milliards de dollars.

Thales a déclaré qu’il continuerait à vendre ses activités de signalisation ferroviaire GTS après avoir annoncé des pourparlers avancés pour vendre Hitachi au Japon en août. La valeur du segment de contrat proposé est de 66 1,66 milliard.

Mardi, un accord ferme devrait être signé au premier trimestre 2022. Pour l’instant, les chiffres 2020 et 2021 du groupe ont été ajustés pour éliminer l’unité de sortie.

READ  N'ayez pas peur des ambitions sécuritaires de l'UE, dit la France à l'OTAN

Thales table sur un chiffre d’affaires 2021 compris entre 0,8 15,8 milliard et 0,3 16,3 milliard, selon sa structure à partir d’août 2021, avec une fourchette d’exploitation de 9,8 % à 10,3 % des commandes générant du chiffre d’affaires.

La société parisienne, qui détient 35 % du chantier naval de la Marine, géré par l’État français, a rappelé qu’elle ne s’attendait pas à un impact financier significatif de l’annulation du contrat de fourniture de sous-marins français à l’Australie.

L’Australie a annoncé le mois dernier qu’elle annulait un contrat de 40 milliards de dollars pour la fourniture de sous-marins conventionnels à la Marine et construirait à la place au moins huit sous-marins à propulsion nucléaire avec la technologie américaine et britannique à la suite d’un accord de sécurité tripartite.

On ne sait pas pour le moment ce qu’il fera après avoir quitté le poste.

« Il est trop tôt pour dire à quoi ressemblera un nouvel accord sur les sous-marins et s’il sera en mesure de s’engager dans nos opérations », a déclaré Bouchiat.

Interrogé sur les préoccupations croissantes concernant les pénuries croissantes de main-d’œuvre et les perturbations logistiques, Bouchiat a déclaré que Thales était confronté à une « guerre des talents » avec un certain nombre d’entreprises.

Il ne voit pas d’obstacles importants dans la chaîne d’approvisionnement, bien que la pénurie de semi-conducteurs coûtera à l’entreprise 20 à 30 millions d’euros, qu’elle espère récupérer au quatrième trimestre.

(1 $ = 0,8593 euros)

Rapport de Tim Hepburn; Montage par Sudeep Kar-Gupta