octobre 20, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

Ce jour-là : les Juifs français ont obtenu tous les droits en vertu de la loi

Le 27 septembre 1791, l’Assemblée nationale française a voté pour donner Le peuple juif de France Égalité des droits devant la loi.

L’amélioration progressive des conditions des Juifs a conduit au vote. En 1785, la taxe référendaire sur les Juifs a été abolie et les restrictions sur l’emplacement des colonies juives ont été levées.

Cependant, lorsque la Déclaration des droits de l’homme a été adoptée en août 1789, il a été expliqué qu’elle n’incluait pas les Juifs.

Les loi juive Adopté le 27 septembre 1791, proposé par Adrian-Jean-Frogois Duport. Le texte est le suivant :

« Je crois que la liberté de culte ne permet aucune différence dans les droits politiques basés sur les droits religieux des citoyens. La question de l’existence politique des Juifs a été reportée. De plus, les musulmans et les hommes de toutes confessions sont autorisés à jouir droits. La France. Je demande le retrait de la motion d’ajournement, une ordonnance adoptée pour que les Juifs de France jouissent des privilèges de la pleine citoyenneté.

Vues sur la rue et le port de Saint-Jean-de-Luz, France. (Crédit : Office de Tourisme Base Pasque)

La proposition a été approuvée par des applaudissements. Beaucoup ont essayé de s’opposer à la motion, mais le Président a suggéré : « Quiconque s’exprime contre cette motion devrait être convoqué parce qu’il s’oppose à la Constitution.

READ  Theodore Desschamps tire entre l'invincibilité de la France et le "chaos" d'Antoine Griezmann

Deux jours plus tard, l’Assemblée nationale se sépare et le 13 novembre, Louis XVI approuve une loi déclarant le peuple juif citoyen français.