septembre 22, 2021

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

France : la France vise à fournir le troisième vaccin Covid-19 à 18 millions d’ici début 2022

La France vise à administrer une troisième injection de vaccin COVID-19 à environ 18 millions de personnes d’ici début 2022, a déclaré mardi un responsable du ministère de la Santé.

La semaine dernière, la Haute Conseil Consultatif de Santé (HAS) de France a recommandé un rappel qui pourrait présenter un risque pour les personnes de 65 ans et plus et celles ayant des conditions médicales préexistantes.

“Nous avons pu recruter des personnes éligibles pour le rappel à partir de lundi de cette semaine. Comme le démontrent certaines études, nous considérons cela comme une véritable exigence de santé pour étendre la sécurité”, a déclaré le responsable.

“Nous parlons actuellement d’environ 18 millions de personnes éligibles pour la troisième dose. Nous espérons que 12,4 millions de personnes recevront ce rappel plus tard cette année et au début de l’année prochaine.”

Au 30 août, les chiffres du gouvernement montrent qu’environ 72 % de la population française totale a été vaccinée contre le vaccin Dos Covit-19. Plus de 65% des personnes reçoivent deux doses ou une dose après le diagnostic de Covit-19.

Il n’y a pas de consensus parmi les scientifiques et les agences sur la nécessité d’une troisième dose.

La semaine dernière, le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tetros Capraisus, a déclaré que les données sur les troisièmes tirs étaient incertaines. Il avait dit plus tôt qu’ils devraient être arrêtés et que les autorités devraient se concentrer sur donner la dose aux pays pauvres.

Cependant, le président de l’OMS Europe, Hans Glck, a appelé lundi le Conseil de sécurité de l’ONU. Le système de santé semblait être plus positif que les estimations précédentes, et les injections de rappel étaient un moyen de protéger les plus vulnérables.

READ  L'Australie enferme les Cosaques de l'arbitre australien de la série Test

La quatrième vague de l’épidémie du Govt-19 est en baisse en France, mais le gouvernement adopte une position prudente alors que les écoles rouvrent après les vacances d’été.

Des vaccins ont été pris ces derniers mois, et les gens ont désormais besoin d’un passeport sanitaire ou d’un certificat de vaccination pour accéder aux restaurants, bars, musées et sites sportifs.