juin 30, 2022

lalowe.ga

Restez au courant des derniers développements de la France sur le terrain

Les candidats d’extrême droite à la présidentielle française se battent pour les feux de la rampe

Les candidats présidentiels français d’extrême droite en duel organisaient des rassemblements de campagne consécutifs samedi, essayant de se voler la vedette et de garder leur programme anti-immigration et anti-islam au centre de la course à l’élection présidentielle d’avril.

Marine Le Pen, arrivée deuxième à l’élection présidentielle de 2017, tenait sa première grande manifestation de campagne dans la ville de Reims en Champagne. Elle présentera sa plate-forme et tentera de revigorer sa base après quelques défections médiatisées à la campagne de son rival Eric Zemmour.

Zemmour, experte et provocatrice qui a été condamnée à plusieurs reprises pour discours de haine, a planifié un rassemblement dans la ville de Lille, dans le nord du pays, le même jour que celui de Le Pen, apparemment pour tenter de détourner l’attention d’elle.

Tous deux espèrent renverser le président Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle du 10 avril, qui a également un second tour présidentiel entre les deux principaux prétendants le 24 avril. Macron a une équipe de campagne en place mais n’a pas encore officiellement déclaré sa candidature. Centriste, il a viré à droite dans un contexte de soutien croissant aux politiques conservatrices et d’extrême droite, notamment en matière de sécurité et d’immigration.

Le Pen, députée, travaille depuis une décennie pour nettoyer l’image de son parti du Rassemblement national et renforcer sa base politique, pour le rendre plus acceptable pour un plus large éventail d’électeurs et améliorer ses chances à la présidence.

Zemmour n’a aucune expérience politique mais est largement connu pour son rôle de commentateur de télévision qui lui a permis de diffuser ses opinions extrêmes. Son programme comprend l’interdiction aux femmes de porter le foulard musulman en public et l’interdiction de la construction de mosquées ou de minarets « imposants ».

READ  Les breakers néo-zélandais annoncent le garde français Hugo Besson comme deuxième importation pour NBL '22

Il a été reconnu coupable le mois dernier d’incitation à la haine raciale pour avoir qualifié les migrants mineurs de voleurs, de violeurs et d’assassins. Zemmour avait déjà été reconnu coupable d’incitation à la haine raciale après avoir justifié la discrimination contre les Noirs et les Arabes en 2010, et d’incitation à la haine religieuse pour des propos anti-islamiques en 2016.

Le père de Le Pen, Jean-Marie, a également été condamné à plusieurs reprises pour discours de haine, mais Marine Le Pen est plus prudente.

Les sondages suggèrent que Macron est favorisé pour remporter un second mandat, mais la course est serrée et imprévisible. À ce stade, Le Pen ou Valérie Pecresse du parti républicain conservateur dominant semblent les plus susceptibles d’atteindre un second tour contre Macron.

Zemmor a secoué la course et ébranlé le camp de Le Pen, mais est à la traîne dans les sondages. Une question en suspens est de savoir si la nièce de Le Pen, l’ancienne législatrice Marion Marechal, apportera son soutien à Zemmour à la place.

Le Pen et Zemmour veulent tous deux des règles plus strictes en matière d’immigration, y compris moins d’aides d’État pour les migrants. Tous deux s’opposent aux parcs éoliens et souhaitent davantage de soutien à l’énergie nucléaire. Le Pen, qui avait l’habitude de faire campagne pour quitter l’UE et l’euro, veut maintenant plutôt réformer ces organes de l’intérieur.

La gauche française, quant à elle, est profondément divisée, avec plusieurs candidats en lice pour la présidence, mais aucun ne devrait avoir une chance d’atteindre le second tour présidentiel.

READ  La France consomme du gaz en hausse en 2021 - GRTGaz

Parmi les autres candidats figurent le brandon d’extrême gauche Jean-Luc Melenchon, le candidat des Verts Yannick Jadot, la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo et l’ancienne ministre de la Justice et militante contre le racisme Christiane Taubira.